Menu

Top Navigation Example

Siege social: 4, rue MBC, Lathan, Bon Repos, HT6312, Téléphone/Whatsapp/MonCash: (509)38407775. Email: haitanastronomicalsociety@rocketmail.com

Télescope chez astroshop

samedi 29 février 2020

Ça se passe là haut...: Débauche d'énergie dans l'amas de galaxies d'Ophiu...


Ça se passe là haut...: Débauche d'énergie dans l'amas de galaxies d'Ophiu...Un nouveau record d'énergie éruptive issue d'un trou noir supermassif vient d'être observée dans l'amas de galaxies d'Ophiuchus situé à 390 millions d'années-lumière. Cette "éruption" passée est 5 fois plus énergétique que le précédent record. L'étude est publiée dans The Astrophysical Journal. 





Simona Giacintucci (Naval Research Laboratory) et ses collaborateurs montrent comment le trou noir central de la galaxie la plus massive de l'amas a creusé une cavité dans le milieu intergalactique environnant (du plasma) par ses jets de matière relativistes. La cavité, observée tout d'abord en 2016 dans le domaine des rayons X avec le télescope spatial Chandra, est si vaste qu'on peut y faire tenir 15 fois la Voie Lactée...

Mais ce n'est qu'en ajoutant de nouvelles observations en rayons X avec  et XMM-Newton et des observations dans le domaine radio, avec les radiotélescopes MWA en Australie (Murchison Widefield Array) et GMRT en Inde (Giant Metrewave Radio Telescope)  que les astrophysiciens ont compris que toute cette cavité aux bords nets avait bien été sculptée par la matière et le rayonnement éjectés par l'activité du trou noir supermassif de la galaxie centrale de l'amas d'Ophiuchus. En effet, les émissions radio épousent parfaitement les contours des émissions de rayons X qui délimitent la cavité de plasma. Et cette émission radio est produite par des électrons accélérés à une vitesse proche de la vitesse de la lumière. 

Les chercheurs peuvent calculer la quantité d'énergie nécessaire pour produire la cavité de plasma observée à partir de ses caractéristiques (son volume et la pression nécessaire pour mettre en mouvement le milieu intergalactique) : ils trouvent une énergie de 5. 1061 erg, soit 5. 1054 Joules ! Cette énergie est équivalente à l'énergie dégagée par 50 milliards de supernovas ... 



Mais aujourd'hui l'activité éruptive du trou noir de la grosse galaxie centrale de l'amas n'est plus vraiment actif : aucune trace de jet n'y est détectée, seulement une faible source radio. L'absence d'activité actuelle du trou noir supermassif est expliquée par les astrophysiciens par le fait qu'il ne serait plus nourri par du gaz froid, celui-ci étant décalé par rapport au centre de l'amas de galaxies. Giacintucci et son équipe évoque par ailleurs un lien possible entre ce décalage spatial des réserves de gaz et l'éruption ultra-énergétique qui a eu lieu.

Un point étonnant relevé par les chercheurs est qu'une seule cavité de plasma est observée, alors que les trous noirs produisent des jets polaires dans deux directions opposées. Pour expliquer cette singularité, Giacintucci et ses collaborateurs proposent que le gaz de l'autre côté de l'amas soit moins dense, ce qui aurait produit un affaiblissement beaucoup plus rapide des émissions radio, l'amas de galaxies est il est vrai asymétrique.



Ce qui est sûr, c'est que l'association des observations en rayons X et en ondes radio a été fondamentale pour comprendre ce qui s'est passé dans l'amas de Ophichus. Et d'autres observations en ondes radios à basses fréquences (typiquement entre 70 et 250 MHz) pourraient permettre de découvrir d'autres situations du même type et faire de l'archéologie astrophysique des trous noirs supermassifs.




Source

Discovery of a Giant Radio Fossil in the Ophiuchus Galaxy Cluster

S. Giacintucci et al.

The Astrophysical Journal, Volume 891, Number 1 (27 february 2020)

https://doi.org/10.3847/1538-4357/ab6a9d


Illustration

Image composite de l'amas d'Ophiuchus (rayons X, radio et infra-rouge)  montrant la cavité et son bord incurvé (X : Chandra: NASA/CXC/NRL/S. Giacintucci, et al., XMM-Newton: ESA/XMM-Newton; Radio: NCRA/TIFR/GMRT; IR : 2MASS/UMass/IPAC-Caltech/NASA/NSF) 

Name ExoWorlds video

Name_ExoWorlds_video.mp4


jeudi 27 février 2020

JUMELLES ASTRONOMIE : Comment Bien les Choisir ?

Katherine Johnson, femme de science et pionnière de la conquête spatiale...





Au-delà d'être une brillante mathématicienne, physicienne et ingénieure spatiale, Katherine Johnson a combattu les préjugés raciaux et sexistes dans l'Amérique ségrégationniste des années 50. Celle qui a passé trente ans au service de la Nasa, a permis de calculer les trajectoires d'Apollo 11. Elle s'est éteinte à l'âge de 101 ans le 24 février dernier.



Crédit : Futura - Explorer le Monde / NASA

SpaceX rate son atterrissage - Le Journal de l'Espace #23 - Culture géné...





Au programme aujourd'hui:

- 00:42 - SpaceX rate son atterrissage

- 03:45 - NASA, Et si vous deveniez astronaute?

- 06:37 - Cygnus, un arsenal d'expériences scientifiques pour l'ISS

- 09:58 - "Le saviez vous" ? Nous voyons toujours la même face de la Lune


mercredi 26 février 2020

The Henri Poincaré Junior Program of Côte d’Azur Observatory is open (deadline: March 31, 2020)

Le programme Henri Poincaré Junior de l’Observatoire de la Côte d’Azur est ouvert (date limite: 31 mars 2020). Le programme vise les étudiants à la maîtrise et au doctorat de pays ayant des programmes émergents en sciences de la terre et de l'espace. Les lauréats recevront jusqu'à 2200 euros pour une période de stage de 2 mois ou plus au cours du second semestre 2020. Les sélections seront annoncées en juin 2020.

More information here: https://www.oca.eu/en/prize-fellowship-oca/415-henri-poincare-junior-program
Observatoire de la Côte d'Azur

lundi 24 février 2020

Etoile filante

Une étoile filante est le phénomène lumineux qui accompagne l'entrée dans l'atmosphère d'un corps appelé météoroïde. Il s'agit d'un petit corps circulant dans l'espace à une vitesse pouvant atteindre 42 km/s dans un référentiel lié au Soleil, lorsque son orbite croise celle de la Terre. Cette traînée lumineuse est causée par la vaporisation du corps et l'ionisation de l'air sur sa trajectoire, le météoroïde laissant derrière lui un sillage de gaz très chaud, ionisé et lumineux que l'on nomme un plasma. L'échauffement à l'origine du plasma est principalement dû à la compression de l'atmosphère en avant du corps supersonique et non à la friction.
L'étoile filante est une fine poussière cosmique qui est vaporisée entièrement avant d'atteindre le sol tandis que le bolidemétéoroïe de masse et taille importantes, produit un disque lumineux intense lors de sa rentrée atmosphérique. Ce bolide peut se fragmenter, généralement en dessous de 50 kilomètres d'altitude ou atteindre le sol (le bolide lui-même ou les fragments issus de son explosion), devenant une ou des météorites.
Le phénomène se passe généralement entre 85 et 120 kilomètres d'altitude, bien que certaines étoiles filantes puissent être visibles à 400 ou 600 km au-dessus du sol.

Étoiles filantes des essaims météoritiques et étoiles filantes sporadiques

Chaque année à la même période, l'orbite de la Terre croise des nuages de poussières laissés par des comètes : les essaims météoritiques. Cela provoque des pluies de météores, appelées aussi pluies ou averses d'étoiles filantes. Il est à noter que le terme d'essaim d'étoiles filantes est souvent employé pour désigner aussi bien la pluie de météores que le nuage de poussières cométaires.
Par un effet de perspective, les étoiles filantes semblent toutes provenir du même point du ciel. On appelle ce point imaginaire le radiant. Certaines étoiles filantes ne semblent pas venir du radiant, ce sont des grains de poussière n'appartenant pas au nuage traversé, on les appelle des « sporadiques ».
Ces pluies périodiques d'étoiles filantes portent un nom dérivé de la constellation où se trouve leur radiant. Ainsi, les Perséides (visibles en août) ont leur radiant dans la constellation de Persée. L'essaim des Léonides peut donner lieu à des pluies de météores très intenses.
L'observation judicieuse des essaims se fait en regardant à 45° du radiant (compromis entre la durée du phénomène et la longueur des traînées).

Listes des Essaims météoritiques
NomDatesPicAscension DroiteDécli­naisonVitesse (km/s)THZ2(nbr/h)Intensité
Quadrantides1er-5 janvier3 janvier15° 20'+49°41120Intense
Gamma vélides1er-15 janvier5 janvier08° 20'-47°352Faible
Alpha crucides6-28 janvier15 janvier12° 48'-63°503Faible
Delta cancrides1er-31 janvier17 janvier08° 40'+20°284Moyenne
Alpha hydrides5 janvier-14 février19 janvier08° 52'-11°442Faible
Alpha carinides24 janvier-9 février30 janvier06° 20'-54°252Faible
Delta vélides22 janvier-21 février5 février08° 44'-52°351Faible
Alpha centaurides28 janvier-21 février7 février14° 00'-59°566Moyenne
Omicron centaurides31 janvier-19 février11 février11° 48'-56°512Faible
Thêta centaurides23 janvier-12 mars21 février14° 00'-41°604Faible
Léonides de février1er-28 févriermultiple11° 00'+06°305Moyenne
Delta léonides15 février-10 mars24 février11° 12'+16°232Moyenne
Gamma normides25 février-22 mars13 mars16° 36'-51°568Moyenne
Virginides1er mars-15 avrilmultiple13° 00'-04°305Moyenne
Delta pavonides11 mars-16 avril30 mars13° 00'-05°315Faible
Librides15-30 avrilmultiple15° 12'-18°305Moyenne
Lyrides15-28 avril22 avril18° 04'+34°4915Intense
Pi puppides15-28 avril23 avril07° 20'-45°18VariableIrrégulière
Alpha bootides14 avril-12 mai28 avril14° 32'+19°202Faible
Mu virginides1er avril-12 mai29 avril15° 08'-07°302Faible
Oméga capricornides19 avr-15 mai2 mai21° 00'-22°502Faible
Êta aquarides19 avril-28 mai6 mai22° 32'-01°6660Intense
Alpha scorpiides1er-31 mai16 mai16° 12'-21°355Moyenne
Bêta Corona austrinides23 avril-30 mai16 mai18° 56'-40°453Faible
Oméga Scorpiides23 mai-15 juin2 juin15° 56'-20°215Faible
Ariétides22 mai-2 juillet7 juin02° 56'+24°3854Faible
Sagittarides1er jun-15 juillet19 juin18° 16'-23°305Moyenne
Tau cétides18 juin-4 juillet27 juin01° 36'-12°664Faible
Bootides de juin28 juin-28 juin28 juin14° 36'+49°14VariableIrrégulière
Tau aquarides19 juin-5 juillet28 juin22° 48'-12°637Faible
Thêta ophiuchides4 juin-15 juillet29 juin16° 36'-15°292Faible
Pégasides de juillet7 jul-13 jul10 jul22° 40'+15°703Moyenne
Phoenicides de juillet10 juillet-16 juillet13 juillet02° 08'-48°47VariableIrrégulière
Alpha cygnides11 juillet-30 juillet18 juillet20° 20'+47°372Faible
Sigma capricornides15 juillet-11 août20 juillet20° 28'-15°305Faible
Pisces austrinides15 juillet-10 août28 juillet22° 44'-30°355Moyenne
Delta aquarides du Sud12 juillet-19 août28 juillet22° 36'-16°4120Intense
Alpha capricornides3 juillet-15 avr30 juillet20° 28'-10°234Moyenne
Iota aquarides du Sud25 juillet-15 août4 août22° 16'-15°342Moyenne
Delta aquarides du Nord15 juillet-25 août8 août22° 20'-05°424Moyenne
Perséides17 juillet-24 août12 août03° 04'+58°5990Intense
Kappa cygnides3 août-25 août17 août19° 04'+59°253Moyenne
Iota aquarides du Nord11 août-31 août20 août21° 48'-06°313Moyenne
Pi éridanides20 août-5 septembre25 août03° 28'-15°594Faible
Gamma doradides19 août-6 septembre28 août04° 36'-50°415Faible
Alpha aurigides25 août-5 septembre1er septembre05° 36'+42°6610Moyenne
Perséides de septembre5 septembre-10 octobre8 septembre04° 00'+47°646Moyenne
Ariès-triangulides9 septembre-16 septembre12 septembre02° 00'+29°353Faible
Piscides1er septembre-30 septembre20 septembre00° 32'00°263Moyenne
Kappa aquarides8 sep-30 septembre20 septembre22° 36'-02°163Faible
Ariétides d'octobre1er octobre-31 octobre8 octobre02° 08'+08°285Moyenne
Giacobinides6 octobre-10 octobre8 octobre17° 28'+54°20VariableIrrégulière
Delta aurigides22 septembre-23 octobre10 octobre05° 40'+52°646Moyenne
Epsilon géminides14 octobre-27 octobre18 octobre06° 56'+27°712Moyenne
Orionides2 octobre-7 novembre21 octobre06° 20'+16°6620Intense
Leo minorides21 octobre-23 octobre22 octobre10° 48'+37°622Faible
Taurides du Sud1er-25 novembre5 novembre03° 28'+13°275Moyenne
Delta éridanides6 novembre-29 novembre10 novembre03° 52'-09°312Faible
Taurides du Nord1er novembre-25 novembre12 novembre03° 52'+22°295Moyenne
Zêta puppides2 novembre-20 décembre13 novembre07° 48'-42°413Faible
Léonides14 novembre-21 novembre17 novembre10° 12'+22°71VariableIrrégulière
Alpha monocérotides15 novembre-25 novembre21 novembre07° 20'+03°60VariableIrrégulière
Chi orionides25 novembre-31 décembre2 décembre05° 28'+23°283Moyenne
Phoenicides28 novembre-9 décembre6 décembre01° 12'-53°18VariableIrrégulière
Monocérotides27 novembre-17 décembre9 décembre06° 48'+08°433Moyenne
Sigma hydrides3 décembre-15 décembre12 décembre08° 28'+02°582Moyenne
Puppides-vélides2 décembre-16 décembre12 décembre09° 00'-46°404Moyenne
Géminides7 décembre-17 décembre14 décembre07° 28'+33°35120Intense
Coma bérénicides12 décembre-23 janvier20 décembre11° 04'+25°655Moyenne
Ursides17 décembre-26 décembre22 décembre14° 28'+76°3310Intense

Écoute radio des étoiles filantes

Les traînées d'ionisation réfléchissant les ondes radio, il est possible d'écouter la chute d'étoiles filantes en réglant son récepteur sur une station (VHF) normalement inaccessible à cause de son éloignement. La procédure consiste à écouter sur une fréquence non utilisée localement mais utilisée par un émetteur puissant localisé à quelques centaines ou quelques milliers de kilomètres.